Editorial

Le mois d’Avril file pour laisser le mois de Marie poindre à l’horizon. Nous sommes encore émerveillés des fruits du carême qui se sont manifestés entre autre par un Triduum Pascal très beau et très digne avec deux baptêmes d’adultes. Une grande grâce pour notre communauté ! Comme Pasteur, je tiens à remercier chacun d’entre vous car ce sommet de l’année liturgique demande beaucoup de travail, de préparation, d’attention et ces points se vivent avec toute la communauté, le Pasteur avec ses brebis.

Le lavement des pieds le Jeudi Saint est un geste beau car en nous lavant les pieds, le Seigneur nous prépare le bain de la régénération dans son propre sang. Il nous y plongera tout entier, et nous serons purifiés.

Autrefois, ce lavement des pieds était célébré après la Messe. Après la Messe, non seulement les Saintes Espèces étaient transportées au reposoir, mais le Pape se rendait dans la basilique Saint Laurent, appelée plus tard Sancta Sanctorum, où, ayant déposé la paenula, il lavait les pieds à douze sous-diacres ; pendant ce temps, les cardinaux, les diacres et la schola chantaient les Vêpres.

Le Vendredi Saint est marqué par l’adoration de la Croix.  Cet usage nous vient de la liturgie de Jérusalem. Nous trouvons déjà cet usage au IVème siècle. En Occident, cette adoration constitua pour ainsi dire la cérémonie la plus importante et la plus caractéristique, le point central vers lequel convergeait toute la liturgie de la Sainte Parascève. Ecce lignum Crucis, voici le bois de la croix : c’est le commencement de la Parousie et de l’apparition  de l’étendard triomphal de la rédemption, tandis que l’Eglise se prosterne dans l’acte d’une adoration reconnaissante, les puissances infernales saisies d’horreur s’enfuient dans les profondeurs de l’abime.

A Rome nous dit le Cardinal Schuster : «  Le reliquaire papal de la Sainte Croix était aspergé de parfums, pour indiquer la suavité de la grâce qui transpire du bois triomphal, comme aussi l’onction intérieure et la douceur spirituelle que le Seigneur répand dans le cœur de ceux qui portent la croix pour son amour. »

Le Samedi Saint fut marqué par les scrutins de nos catéchumènes et par la bénédiction du Feu Nouveau avec le chant de l’Exultet et la bénédiction des eaux, les baptêmes d’Adèle et de Marie-Line.

Dans ce Triduum, les enfants de chœur et la chorale ont été brillantissimes sans parler de votre Pasteur…à vous de juger !!!

Christ est Ressuscité, oui il est vraiment Ressuscité !  Le Temps Pascal n’oublie pas Marie puisque nous continuons notre préparation à la grande consécration de notre communauté  au Cœur de Jésus et au Cœur Immaculée de Marie qui sera faite par notre Archevêque, Mgr Robert Le Gall, le dimanche 30 Avril à l’occasion des confirmations.

Nous aurons 18 confirmations le 30 Avril. A cette occasion l’Archevêque qui est déjà venu rencontrer les enfants et prendre le temps de diner avec eux célèbrera la Messe Pontificale et confèrera le sacrement de confirmation. Nous aurons pour l’occasion la présence de Mgr Schmitz, Vicaire Général de l’Institut du Christ Roi Souverain Prêtre et Provincial de l’Institut pour la France ainsi que les Chanoines Valadier, Le Breton et Wagner.

Nous finirons ce mois d’Avril en beauté et le mois de Mai dédié à la Théotocos n’en sera que plus porteur de fruits.

Nous pouvons déjà retenir les dates du 13 Mai jour anniversaire du centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima pour le pèlerinage que nous organisons à Rocamadour ainsi que le Week-end de Pentecôte qui sera marqué par le pèlerinage de Chartres.

Je vous souhaite un bon temps pascal, que le Christ Ressuscité vous bénisse!

 

Chanoine Thibaut d’Aviau de Ternay

 

NB : Petit point concernant la boîte "effort de carême" en faveur de Saint Jean-Baptiste : Elle a permis de financer une partie non négligeable du  grand tapis du Chœur et quelques dépenses subsidiaires.

Le concert a pu financer l’achat du dais qui servira pour la Corpus Domini.

 

Actuellement la boîte est toujours là en faveur de l’Oratoire que nous faisons dans notre Maison Saint-Thomas-d’Aquin.

Je tiens à remercier chacun d’entre vous pour votre aide tant spirituelle que matérielle. Tout pour la gloire de Dieu et le Salut des Hommes !